Sarcophage

.

«CHAT MACADAM»
Linceul en faïence

Sarcophage : la pierre qui mange la chair. 
Linceul de faïence : sarcophage zoomorphe.
La vie, comme un ange…passe. C’est l’empreinte du corps du chat naturalisé, faite en faïence dans un drapé trempé dans de la barbotine et cuite à 820°C. 
Une construction en abîme, 1+1=1, entre vie et mort. Un regard sur sa propre mort.
Parfois les morts font parler les vivants.

1/4

© 2017 Thierry Dupeux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now